Menu

Obésité : une perte de poids basée sur la modification génétique

L’obésité, véritable fléau sociétal, touche de plus en plus de personnes et dès l’adolescence. Afin de trouver des solutions à ce phénomène, de nombreuses recherches sont menées et en cours. Dernière piste en date : la modification des gènes pour booster la perte de poids.genetique et obesite

Le rôle des gènes dans l’obésité découvert

En menant des études cliniques sur des rongeurs, des chercheurs sont arrivés à identifier des gènes capables d’influer sur une perte égale à 50% du poids sans régime alimentaire. Les résultats de ces travaux révolutionnaires ont récemment été publiés dans la revue scientifique anglaise New England Journal of Medecine.

Actuellement, cette technique n’a pas encore été testée sur les Hommes. D’après les tests et essais menés sur des souris, celles sont beaucoup plus minces qu’au début de l’expérience. Grâce à un travail de recherche poussé et des prélèvements de tissus adipeux, deux gènes se sont démarqués des autres : IRX5 et IRX3.

Une modification du métabolisme pour perdre du poids

C’est une surexposition d’u  gène qui provoque le phénomène d’obésité. Résultat : le corps et son métabolisme sont modifiés, les graisses sont stockées et la prise de poids est amorcée. Aussi, l’obésité est très souvent attribuée et expliquée comme résultant d’une hérédité qui exposerait certaines personnes plus facilement à cette surexposition du gène responsable de la prise de poids excessive. Actuellement, même si les scientifiques sont optimistes, rien ne laisse entendre que cette technique pourrait être efficace sur des Hommes.