Menu

Le laser en médecine esthétique

Couramment utilisé en médecine esthétique, en dermatologie plus particulièrement, le laser permet de soigner de nombreux problèmes cutanés, comme la couperose ou les lentigos solaires, sans omettre la perte d’élasticité ou les ridules, ses applications étant multiples. Il faut simplement savoir qu’il n’existe pas un seul appareil mais plusieurs, chacun d’entre eux étant utilisé pour un type spécifique de traitement, selon qu’il s’agisse de taches de vieillesse ou autre.

Cicatrices d'acnéAinsi, exerçant son action sur les vaisseaux sanguins, le laser vasculaire permet de soigner une couperose ou un angiome (tache-de-vin), par exemple. Sa puissante énergie lumineuse atteint uniquement l’hémoglobine, cette molécule qui transporte l’oxygène dans tout l’organisme, qui chauffe et communique cette chaleur à la paroi du vaisseau sanguin, lequel se rétracte. Le traitement s’étale sur plusieurs séances, leur nombre variant selon le problème cutané concerné.

Pour traiter les taches, le médecin esthétique optera pour le laser pigmentaire. Se comptant en nanosecondes, ses impulsions sont très brèves et sont destinées aux pigments de la peau, comme les lentigos solaires, ces fameuses taches pigmentaires que l’on appelle « taches de vieillesse » même si elles peuvent se manifester très tôt dans la vie d’une personne, ou encore à retirer un tatouage, procédure pouvant être longue et difficile en fonction de la taille du dessin et des couleurs utilisées.

7184673699_fc9a194871_zEnfin, le laser CO2, le plus puissant, qui permet de soigner les cicatrices, qu’elles soient conséquentes à une chirurgie ou aux boutons d’acné, de combler les ridules et d’homogénéiser le teint. Une crème anesthésique étant appliquée en amont du traitement, le principe de ce type de laser est de cibler l’eau contenue dans la peau : la destruction ponctuelle de l’épiderme et du derme provoque sa vaporisation.

Le travail se fait par quadrillage de la zone ciblée, cela engendre ensuite la repousse d’une nouvelle peau, lisse et tonique. Ce qui laisse entendre que cette méthode peut être utilisée pour procéder à un lifting cervico-facial sans chirurgie. C’est effectivement le cas mais la durée de l’éviction sociale qui en découle est assez longue, raison pour laquelle le laser CO2 ne compte pas parmi les techniques de rajeunissement cervico-facial.