Menu

Le coolsculpting détrônera-t-il la liposuccion ?

L’élimination des cellules graisseuses par le système lymphatique de l’organisme est le principe de base du coolsculpting. Sans intervention chirurgicale, cette méthode repose sur l’utilisation du laser.

Apple diet

Basée sur la cryolipolyse, cette technique fait usage du froid pour geler et détruire les cellules graisseuses sans endommager le derme, les tissus et les nerfs des zones concernées. Mondialement reconnue, la cryolipolyse a donné lieu à de nombreuses études dont les résultats sont plus que satisfaisants.

Les cellules graisseuses sous-cutanées sont plus sensibles au froid que les autres cellules, les lipides contenus dans la masse graisseuse se cristallisant au contact du froid, induisant la mort des adipocytes par apoptose. Les cellules voisines restent intactes. Les premiers résultats sont perçus quelques semaines après le traitement, les résultats définitifs pouvant être jugés deux à trois mois après, l’organisme pouvant, toutefois, continuer à éliminer rapidement les graisses superflues jusque dans les six mois qui suivent.

Un bilan préliminaire reste, cependant, à faire afin que les niveaux d’intervention et le nombre de séances nécessaires soient adaptés à chaque patient, ce dernier étant libre de décider des zones à traiter.

Hommes et femmes n’ayant pu affiner leur silhouette avec un régime alimentaire et une activité sportive soutenue peuvent être concernés par le coolsculpting mais cette technique demeure quelque peu onéreuse à l’heure actuelle. Pour donner un aperçu des coûts, deux localisations du traitement s’élèveraient à environ 923 000 € !

Etant donné qu’un traitement par cryolipolyse nécessite un minimum de deux à trois séances dont chacune ne coûterait pas moins d’environ 370 €, les candidats au coolsculpting ne se bousculent pas au portillon pour le moment !